Posts à l'affiche

La Technique Alexander® : le précieux allié du musicien


Enseignée dans le monde entier dans les plus grands conservatoires de musique et de danse, au sein d'écoles de théâtre renommées, d'universités réputées, la technique Alexander® fait maintenant partie intégrante du paysage artistique.

Le corps premier instrument du musicien

Le musicien réalise une performance autant physique que mentale, tel un sportif de haut niveau. La maîtrise, la régularité, la qualité et la beauté de cette performance dépendent de l'équilibre corporel !

Un musicien doit pouvoir développer un usage « approprié » de son propre corps : même le plus bel instrument du monde et le meilleur des professeurs ne suffisent plus quand le corps est en souffrance. Des muscles tendus, une colonne vertébrale tassée, des résistances mécaniques risquent de limiter toute progression instrumentale, si ce n'est grandement l'entraver...

La technique Alexander® permet de retrouver un fonctionnement corporel naturel et optimal. Et, comme les deux faces d'une même pièce, agir sur le physique va révéler le mental. Être au plus proche de soi (axe, équilibre), sans souffrance ni anxiété. Vivre de sa passion en toute sérénité grâce à un outil concret, simple et efficace.

La technique Alexander qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ?

La technique Alexander est considérée comme une rééducation du comportement postural.

Le principe fondamental de cette technique est basé sur la relation qui existe entre la tête, le cou et la colonne. Il est prouvé que chez tous les vertébrés, cet axe fondamental est un peu le « poste de contrôle » du corps. Si cette relation « tête-cou-colonne » est adéquate alors non seulement l'ensemble de l'organisme fonctionne parfaitement mais aussi l'individu dans sa globalité (physique, émotionnel et mental). Il suffit d'observer un cheval au galop ou un félin bondir pour voir que c'est effectivement la tête qui guide tout le corps. Chez l'être humain, ce réflexe instinctif (qui n'est autre que le réflexe antigravité) est présent et vivant chez l'enfant alors qu’il est entravé chez l'adulte qui va finir par se tasser, s'avachir, être soumis à des tensions musculaires et nerveuses qui entraîneront douleur, blessure et stress.

A l'aide d'indications orales et d'un contact léger, le professeur aide l'élève à prendre conscience de ses tensions et de ses mauvaises habitudes qui interfèrent dans la relation « tête cou colonne ». Il le guide vers un usage plus approprié de son corps et lui enseigne à mettre en pratique une technique afin de maintenir un état psychophysique, une posture idéale quelles que soient les circonstances.

Les séances de Technique Alexander s'articulent donc autour de 3 axes de travail principaux:

Observer : Les mauvaises habitudes posturales sont tellement ancrées que l'on n'en a plus conscience : nos sensations sont faussées. Nous avons l'impression d'être détendu alors que notre corps (et donc notre mental) est en tension permanente.

A partir de mouvements simples du quotidien comme se lever, s'asseoir, marcher, nous allons observer les tensions inutiles.