La Technique Alexander  s’exprime à travers  cinq grands principes et s’inscrit dans une rééducation subtile que s’approprie chaque élève par une participation active. L'élève affine son sens de l'observation ainsi que sa conscience de lui-même et de son environnement.

 

Contrôle Premier

Ce principe met en évidence la relation dynamique entre la tête et la colonne via le cou ; c’est, à l’intérieur du corps, le premier mouvement qui permet la coordination et le fonctionnement équilibré de tout l’organisme.

Reconnaissance Des Habitudes

Nos habitudes et nos automatismes, hors conscience, peuvent interférer avec le bon fonctionnement de l’organisme, provoquant des déséquilibres. Ce principe consiste à identifier nos automatismes qui nuisent au contrôle premier.

 

Perception Sensorielle Erronée

Il existe souvent un décalage entre ce que nous faisons et ce que nous croyons faire. Ce principe permettra de repérer les automatismes «nocifs».

 

Inhibition  (qui n’a pas ici le même sens que l’inhibition freudienne)

Ce principe pourrait s’appeler «le désapprentissage des gestes néfastes». Au cours de celui-ci s’opère une phase de suspension, pendant laquelle l’élève peut annuler des schémas de comportements automatiques et se donner le temps de choisir la réponse la plus adaptée au stimulus donné.

 

Directions Mentales

Il s’agit de se donner, par la pensée et de manière coordonnée, en plus des ordres nécessaires à l’exécution d’un acte, des ordres qui veillent au respect du « contrôle premier ». Cette direction mentale induit une libération indirecte des tensions musculaires avec un effet immédiat d’allongement et d’élargissement.

  • THEORIQUEMENT
 
Site Graphisme Ste Lamtar/ Développement Véronique Marco /Avril 2017
ADRESSE : APTA 23 Rue Greneta 75002 Paris